[Gaming] Présentation du jeu Hearthstone

Tags: Gaming Hearthstone


Bonjour à tous !

Cet article inaugure une nouvelle section sur le site ! La section Gaming que vous pouvez retrouver dans le menu.
Pour ce premier article de cette catégorie, j’ai décidé de parler du jeu de cartes Hearthstone.

Un jeu de cartes

Hearthstone est en effet un joli jeu de cartes en ligne. Il fait partie des TCG pour “Tactical Card Game”, à ne pas confondre avec “Trading Card Game” qui est la signification originnelle de TCG.
En effet, comme la plupart des jeux de cartes, il faut les collectionner. En revanche, on ne peut pas les échanger entre joueurs.
Le jeu se déroule donc comme suit:

  • on choisit sa classe (chacune possède des cartes et spécificités différentes)
  • on crée un deck composé de 30 cartes
  • on lance une partie et on joue chacun notre tour et le but et de tuer l’adversaire avant qu’il ne fasse de même

Des cartes, mais quelles cartes ?

Sur Hearthstone, on retrouve différents types de cartes:

  1. Les serviteurs: ce sont les créatures que vous pourrez invoquer et qui pourront combattre pour vous.
  2. Les sorts: ce sont des cartes qui possèdent divers effets (infliger des dégats, soigner …)
  3. Les armes: ce sont des cartes qui permettent au héros d’attaquer directement

Comment obtenir ces cartes ?

Vous avez plusieurs options, la plus commune étant d’ouvrir des paquets de cartes ! Pour en ouvrir, il vous faudra dépenser de l’or obtenu en jouant ou en faisant des quêtes quotidiennement.

Lorsque vous ouvrez un paquet, vous êtes certain d’obtenir une carte rare !
La rareté des cartes étant définie comme suit:

  • Carte basique (pas de gemme): obtenable gratuitement en jouant
  • Carte commune (gemme blanche)
  • Carte rare (gemme bleue): vous êtes sûr d’obtenir une carte avec au moins cette rareté
  • Carte épique (gemme violette): vous en obtenez une en moyenne un paquet sur 5
  • Carte légendaire (gemme orange): carte la plus rare, vous en obtenez une en moyenne tous les 20 paquets. À la différence des autres cartes que vous pouvez jouer en 2 exemplaires dans votre deck, vous ne pouvez mettre les légendaires qu’en un seul exemplaire.

Vous pouvez retrouver sur ce joli booster (terme anglais pour paquet) les différentes raretés de cartes que l’on peut retrouver dans Hearthstone.
De plus, vous aurez remarqué que la carte légendaire est dorée, elles ne sont pas toutes comme ça, j’ai juste eu beaucoup de chance !

Booster Hearthstone
Booster Hearthstone

Les différentes mécaniques du jeu

Contrairement à certains jeux (comme Magic: The Gathering), il n’y a pas réellement de cimetière. Cela veut dire que lorsqu’un serviteur meurt, il ne revient plus à la partie (à nuancer, car au fil du temps, certaines cartes introduisent petit à petit cette notion ^^).

Donc maintenant, on peut se demander comment tuer un serviteur ? La façon la plus simple pour répondre à cette question est de prendre un exemple.

Plateau de jeu de Hearthstone
Plateau de jeu de Hearthstone

Sur cette image, on retrouve tout d’abord les 2 héros (le prêtre en bas avec 21 points de vie et la mage en haut avec 19 points de vie).
Les 2 parties des joueurs sont délimitées par la ligne au milieu. Vous pouvez donc voir que le prêtre possède 4 créatures ainsi que 2 cartes dans sa main.

Pour revenir à la question, tuer un serviteur est assez simple.
Regardez un serviteur, en bas à gauche, vous voyez un chiffre dans une bulle jaune, ce sont ses points d’attaques. À droite, ce sont ses points de vie.

Le fonctionnement est donc le suivant: lorsque vous choisissez d’attaquer une créature avec une de vos propres créatures, elles vont mutuellement s’infliger leurs dégâts correspondants à leurs points d’attaques.

Par exemple, si le serviteur en bas à gauche attaque celui en haute à droite, le résultat sera le suivant:

  • le serviteur du bas va subir 6 points de dégâts et mourir, car il n’en possède que 4
  • le serviteur du haut va subir 7 points de dégâts et également mourir, car il n’en possède que 5

Prenons un autre exemple, les 2 serviteurs de droites s’attaquent:

  • le serviteur du bas va prendre un point de dégât et mourir, car il n’en possède qu’un
  • en revanche, le serviteur du haut va prendre également un point de dégât et survivre et possèdera alors 3 points de vie

Si vous avez l’habitude de ce genre de jeux de cartes, vous comprenez donc rapidement qu’il est nécessaire d’attaquer les bons serviteurs, dans le but de tuer des créatures ennemies tout en préservant au maximum les siennes !
C’est ce qu’on appelle le card-advantage, si votre adversaire consomme 3 cartes pour gérer une de vos cartes, c’est tout à votre bénéfice !

Pour en finir avec les mécaniques, comme vous pouvez le voir sur le booster présenté précédemment, les cartes possèdent un texte qui leur est propre. Par exemple le Mini-mage en bas à gauche possède notamment le dégât des sorts, ce qui va impliquer que lorsque cette créature est sur le terrain, les sorts de dégâts lancés par celui qui la possède feront un point de dégâts en plus.
Je ne vais pas rentrer en détail dans toutes les mécaniques, mais sachez qu’il y a des effets en arrivant en jeu (cri de guerre), lorsqu’une créature meurt (râle d’agonie) et pleins d’autres encore ! (si vous voulez en savoir plus, faîtes le moi savoir dans les commentaires et je rédigerai un article à ce propos !)

Les différents modes de jeu

Ecran d'accueil
Ecran d'accueil

Pour faire simple, il y a 5 modes de jeux principaux:

  1. Le mode partie, on retrouve 2 modes de jeu à ce niveau:

    • le classé: le plus joué, que ce soit compétitivement ou non, il permet de savoir à peu près à quel niveau on se situe et permet de jouer contre des adversaires de notre niveau au sein d’un classement réinitialisé tous les mois
    • le non classé: beaucoup moins joué car moins intéressant, mais certains le préfèrent car il n’y a aucune pression

  2. Le mode aventure: régulièrement, de nouvelles cartes apparaissent dans le jeu, certaines sont récupérables via des aventures dans lesquelles le joueur doit vaincre différents boss

  3. Le mode arène: vous devez payer (avec la monnaie du jeu bien sûr) pour entrer dans ce mode et vous pourrez alors créer un deck de 30 cartes. Cependant, votre deck sera créé de la façon suivante: le jeu vous propose 3 cartes, vous en choisissez une, il vous en propose 3 nouvelles, vous en reprenez une et ce jusqu’à avoir les 30 cartes.
    Ensuite, vous tombez uniquement avec des joueurs d’arène et le but est d’atteindre le maximum de 12 victoires. Si vous arrivez à ce nombre de victoire ou que vous cumulez 3 défaites, l’arène est finie et vous obtiendrez des récompenses en fonction de votre nombre de victoires !

  4. Le mode bras de fer: chaque mercredi soir (et jusqu’au dimanche soir), ce mode propose de nouvelles règles parfois complètement folles, parfois moins intéressantes … Cette semaine, le bras de fer est considéré comme l’un des meilleurs ! En effet, il est vraiment marrant à jouer et ses règles sont les suivantes: vous devez créer un deck avec uniquement 2 cartes différentes et lorsque vous commencerez la partie, vous aurez un deck de 30 cartes constitué uniquement de ces cartes.

Conclusion

Ce jeu est définitivement un de mes préférés, de par sa simplicité mais également de par la complexité qu’il peut apporter.
Il est vraiment facile à aborder, même si au début, il est parfois un peu difficile d’avancer du fait que l’on ne possède que peu de cartes !
Si cet article vous fait un peu peur, ce n’est que ma faute, essayez le jeu, le tutoriel vous expliquera tout bien mieux ! :)
Si vous voulez vous frotter à moi dans le jeu, je vous laisse alors mon battletag (comprenez identifiant): Pofilo#2628

Voici mon lien de parrainage, il vous permettra de commencer le jeu avec un paquet supplémentaire de 5 cartes.

On se retrouve alors en jeu ! (ou sur un autre article une prochaine fois !)

Sources

La première image est tirée du site officiel de Hearthstone, les autres sont des captures d’écran que j’ai réalisé au sein du jeu.

Commentaires




Ailleurs sur le Web


Les trackers publicitaires ont-ils vraiment été supprimés du site de «Libé» pour les abonnés ? - Libération

Mon dieu ... Mensonges et mauvaise foi, le quotidien de Libération ?? Ils essaient de faire la distinction entre trackers (publicitaires) et trackers (d'analyse) ... Il faut arrêter le mensonge et avouer qu'on laisse des trackers, mais ne pas essaye…

via Shaarli le 15 novembre 2019

Trackers first-party

Un excellent article. J'ai suivi le sujet via son compte Twitter, ici on a un résumé propre et clair.

via Shaarli le 15 novembre 2019

L’intelligence artificielle, le grand malentendu

« On a commencé à fantasmer sur le mot, constate Luc Julia, sur l’idée qu’on pourrait créer quelque chose proche de nous qui nous remplacerait, voire nous contrôler. Alors que c’est l’inverse : c’est nous qui contrôlons l’IA ! Cette IA dont on parle à lon…

via Shaarli le 13 novembre 2019

Généré avec openring