[Test] J'ai testé le casque QC35 de Bose

Tags: Tests Divers


Bonjour à tous !

Aujourd’hui, nous allons parler d’un casque que j’ai acheté il y a quelques mois, il s’agit du QC35 de la marque Bose. Je pense avoir suffisamment de recul pour vous en parler maintenant, alors on verra pourquoi j’ai choisi ce casque ainsi que ces avantages et inconvénients.

Le casque QC35 de Bose
Le casque QC35 de Bose

Pourquoi ce casque ?

Pour changer mon casque JVC HA-SR625, j’avais établi plusieurs critères lors de ma recherche:

  • un casque de type circum aural (fermé qui recouvre entièrement les oreilles), je trouve que c’est plus confortable que les écouteurs ou autres casques
  • un son tout aussi bon que le JVC et éventuellement un peu orienté sur les basses
  • une réduction de bruit (active ou passive) pour un meilleur confort dans les transports en communs

Une multitude de casques correspondaient donc à mes attentes, mais j’ai flashé sur le QC35 et on verra si mon coup de coeur était le bon ou non !

Réduction de bruit active

Ce casque possède une réduction de bruit active, mais voyons voir déjà de quoi il s’agit. Il existe 2 sortes de réductions de bruit : la réduction passive et la réduction active.

La réduction passive

Celle-ci concerne tout simplement le fait d’isoler le monde extérieur et l’utilisateur au travers du casque en utilisant des matériaux résistants et épais de telle sorte à empêcher au maximum les bruits externes de rentrer dans le casque. Au-delà des casques, les écouteurs intra-auriculaires permettent une très bonne isolation passive du fait qu’ils se retrouvent carrément dans le conduit auditif.

Un casque intra-auriculaire, le QC20
Un casque intra-auriculaire, le QC20

La réduction active

Si l’on préfère rester sur les casques, une bonne solution est de se tourner vers la réduction de bruit active.
Le principe est simple, il suffit de générer des “sons inverses” à ceux présents dans le monde extérieur de telle sorte à compenser pour les atténuer, voire les faire disparaître. C’est donc une grosse prouesse technologique que de réaliser ce traitement en temps réel avec des contraintes hardwares également importantes.
Si vous désirez plus d’information sur la réduction active, je vous invite à lire cette page Wikipédia.

Les inconvénients

Pour finir sur la meilleure note possible, on va commencer par les inconvénients. Le premier concerne la réduction de bruits active dans certaines situations:

  • quand il y a du vent: le logiciel n’arrive pas très bien à gérer le souffle arrivant dans les micros (c’est également le cas lorsqu’un ventilateur est proche de vous)
  • dans des endroits trop calmes, on arrive facilement à reconnaître le silence artificiel généré par le casque

On pourrait vouloir désactiver la réduction de bruits dans les endroits calmes, mais là, on touche au plus gros souci du casque (en même temps, il y a en a si peu …), le son est vraiment très mauvais lorsque la réduction de bruit est éteinte. On est donc contraint de la laisser activer.

Ensuite, le casque glisse un peu lorsque l’on baisse la tête mais ce n’est pas grand-chose. Enfin, le prix du casque n’est pas un inconvénient, car cela n’a pas réellement de sens selon moi, c’est plus un paramètre à prendre en compte lors de l’achat du casque.
Après ces quelques inconvénients, passons maintenant aux points forts du casque: les avantages !

Les avantages

Voici donc une liste des points forts de ce casque selon moi:

  • un très bon son, avec des basses très équilibrées et des aigus un peu plus timides mais très corrects
  • le casque est très léger (235 grammes), on ne le sent donc pas sur la tête
  • le design est très sobre avec des boutons (volume - et + ainsi qu’un bouton de contrôle (pause, musique suivante)) très pratiques et très bien placés
  • la réduction de bruit protège très bien des sons extérieurs (surtout les bruits réguliers comme les ronronnements de moteurs dans les bus par exemple) et cette bonne isolation sonore nous permet de mettre le son moins fort que sur un casque ou des écouteurs classiques tout en ayant une meilleure qualité et clarté sonore (en protégeant de surcroit nos fragiles oreilles)
  • le Bluetooth 4.1 qui fonctionne très bien et permet un appairage très facile à chaque utilisation même en utilisant différents appareils (plus d’infos sur le Bluetooth dans cette vidéo)
  • qui dit casque Bluetooth dit sans fil et donc batterie ! L’autonomie de cette batterie est très appréciable et appréciée, en effet, elle est censé tenir 20 heures en théorie, mais elle tient bien plus dans la pratique. De plus, le rechargement se fait avec un port micro USB classique, ce qui est plutôt pratique.
  • enfin, la latence du casque est vraiment bonne, certains avis sur internet ont tendance à vouloir dire le contraire, mais on peut vraiment regarder une série sans aucuns problèmes

D’autres points

Voici pour finir d’autres points que je juge nécessaire de partager avec vous à propos du casque !
Le premier concerne le micro, je ne l’ai jamais testé mais il est bon selon les dires des différents tests sur internet. Ensuite, on retrouve une application iOS et Android pour mettre à jour le firmware ou configurer la veille automatique après un certain temps (à noter que l’on peut mettre à jour le casque via un PC et qu’il fonctionne aussi très bien sur (le défunt) Windows 10 Mobile).
De plus, la réputation de Bose n’est plus à refaire, c’est normalement du solide, il ne reste qu’à voir si le casque reste dans cette règle sur la durée, d’autant plus que la boîte est vraiment pratique pour le ranger en toute sécurité. Pour finir, on retrouve une petite voix au démarrage du casque nous indiquant le pourcentage de batterie restante et nous tenant informé des connexions Bluetooth.

Le casque QC35 dans sa boîte de rangement
Le casque QC35 dans sa boîte de rangement

Conclusion

Comme vous l’avez compris, mon avis n’est plus vraiment objectif tant j’ai été séduit par ce casque.
Cependant, à ce prix élevé, la réduction de bruit ne devrait pas apparaître dans les inconvénients (à cause des souffles et vents qui ne sont pas très bien gérés), mais une mise à jour logicielle pourrait pourquoi pas réduire un petit peu cette gêne.
Le son produit par ce casque est clair, vivant et ouvert, d’ailleurs, malgré le Bluetooth qui permet un débit réduit du flux musical, la musique est tellement bien transcrite que l’on peut facilement reconnaître les formats de musiques que l’on écoute (comme le MP3 qui est plus compressé que les autres et qui par conséquent rend une musique d’une moins bonne qualité). Je ferai d’ailleurs sûrement un article à ce propos prochainement !

Commentaires