[Réseaux sociaux] Réduire sa consommation

Tags: Réflexion Divers


Bonjour à tous,

Le sujet d’aujourd’hui est important à mes yeux: les réseaux sociaux ! Je vais essayer de vous montrer la démarche que j’ai adoptée pour réduire mon temps passé sur ceux-ci. Le but n’est pas forcément de les quitter, mais de les consommer de façon plus optimisée.

Les réseaux sociaux

La définition du terme réseau social donnée par Wikipédia est la suivante:

En sciences humaines et sociales, l’expression réseau social désigne un agencement de liens entre des individus et/ou des organisations, constituant un groupement qui a un sens : la famille, les collègues, un groupe d’amis, une communauté, etc.

Personnellement, j’apparente également les réseaux sociaux à une drogue virtuelle. Comme toutes les drogues, c’est bien sûr difficile de s’en séparer une fois le cerveau habitué.

Le constat

Mon constat est le suivant: les réseaux sociaux sont une activité chronophage. Pourtant, je ne suis pas un mordu de ceux-ci, mais quand bien même. On ne s’en rend pas compte, mais quelques minutes par-ci et quelques minutes par là font un total relativement important.

Il suffit de se poser quelques questions pour s’en rendre compte:

  1. Quels réseaux sociaux est-ce que j’utilise ?
  2. Que m’apportent réellement ces réseaux sociaux ?
  3. Est-ce que le temps que j’y consacre vaut réellement la peine d’être investi pour cela ?
  4. Si j’estime que je veux rester sur tel réseau social, n’y a-t-il pas moyen d’en optimiser mon usage ?

Et voici mes réponses (elles sont personnelles, ne les prenez pas pour la parole divine).

Quels réseaux sociaux ?

J’en utilise finalement peu:

  • Twitter, il y a un mois, je suivais pas moins de 150 comptes et mon client Twitter me permettait de ne rien rater.
  • Messenger de Facebook sur quelques groupes pour rester en contact avec des gens ou dire des conneries (la deuxième partie semble être vraie dans tous les cas de toutes façons).
  • Facebook mais pas pour suivre des gens, juste pour “scroller mon mur”.
  • Pas de Snapchat, Instagram ou autre réseau narcissique dédié à la “photo”.

Rentabilité du temps investi ?

  • Pour Twitter, quelques comptes que je suis m’intéressent, j’ai encore envie de les suivre. Mais clairement, je peux faire le ménage parmi les 150 comptes.
  • Pour Messenger, le très peu de conversation sur lesquelles je suis encore sont là pour déconner, pas de raison réelle de les quitter. J’avais déjà coupé les notifications sur mon téléphone, si j’y vais, c’est vraiment de mon plein gré (enfin, j’ai l’impression mais j’y vais quand même parfois sans but particulier …).
  • Pour Facebook, je peux effectivement dire que ça ne m’apporte rien mis à part partager les articles du site. Je peux donc affirmer que le temps passé dessus est du temps perdu à 100%.

Le résumé est donc simple: rester sur Messenger et Twitter mais quitter Facebook.

Définir notre besoin et passer à l’action

Twitter

Se poser les bonnes questions
Se poser les bonnes questions

Concernant Twitter, mon besoin est de me tenir informé de part les gens que je suis. À savoir un peu de technologie, d’informatique, de sécurité, de jeux vidéos …

La première action peut donc être d’arrêter de suivre tous les comptes qui ne m’intéressent pas à 100%. Les comptes les plus nocifs selon moi sont tous les comptes d’enseignes (TopAchat, Materiel.net, NVidia …), au final, ce n’est que pour faire de la publicité donc ce n’est pas une si mauvaise chose de s’en séparer.

Une fois le ménage effectué, on peut se demander si la façon dont on “consomme Twitter” (toujours comme si c’était une drogue) est la meilleure. Cela fait maintenant 3 semaines que j’ai changé de fonctionnement: je suis passé d’une application tierce aux flux RSS. Pour l’instant, j’en suis ravi. Ça me permet toujours de ne rien louper mais ça me laisse plus de latitude sur le moment où je peux consommer tous ces Tweets. De plus, ça permet rapidement de se rendre compte que le premier tri n’était pas suffisant, j’ai encore supprimé pas mal de comptes en me rendant compte que ça ne m’apportait rien en soi.

Maintenant, il faut quand même que je vous explique comment suivre Twitter en flux RSS. Déjà, ce n’est pas supporté par Twitter: leur but est que vous passiez chez eux pour vous afficher des Tweets sponsorisés, c’est comme ça qu’ils gagnent de l’argent après tout. Voici alors les différentes étapes que j’ai suivies:

  • Je voulais récupérer la liste des noms d’utilisateur des comptes que je suis, j’ai donc créé un micro script python pour cela. Il est disponible ici et vous permet de récupérer la liste des comptes suivis par une personne.
  • Une fois cette liste obtenue, j’ai besoin des flux RSS pour chacun des comptes. J’utilise donc RSS-Bridge pour obtenir un flux RSS à partir d’un nom de compte Twitter. J’ai donc installé une instance sur mon serveur, elle est disponible ici (je n’aime pas être dépendant d’un service tiers ^^).
  • On se rend compte que l’URL pour un utilisateur donné (ici pofilo) ressemble à ceci https://rssbridge.pofilo.fr/?action=display&bridge=Twitter&u=pofilo&format=Atom, à l’aide de l’outil avec lequel on est le plus à l’aise, il suffit de remplacer le pofilo par le nom d’utilisateur que l’on souhaite. Personnellement, je ne me suis pas pris la tête et j’ai utilisé le Alt-Shift sous Notepad++ pour sélectionner toutes les lignes de la liste de comptes pour rajouter https://rssbridge.pofilo.fr/?action=display&bridge=Twitter&u= avant et &format=Atom après chaque utilisateur dans la liste.
  • Une fois ceci fait, j’ai encore fait le tri dans la liste puis je l’ai ajouté dans mon agrégateur de flux RSS.

Et voilà, je suis passé de minimum 2 fois 10 minutes (mes temps en métro pour aller et revenir du travail) sur Twitter à 1-2 minutes par jours, soit 10 fois moins de temps :)

Ça me permet également d’y aller quand je veux, une fois par semaine si je veux mais sans être dépendant comme avant.

Messenger et Facebook

Messenger

J’essaie de n’y aller qu’une seule fois par jour, pas plus, je n’ai pas grand-chose à faire de plus car j’avais déjà coupé les notifications sur mon téléphone pour ne pas être pollué.

D’ailleurs, ironiquement, je suis tombé sur ce Tweet alors que j’avais déjà bien avancé mon article !

Facebook

Ce réseau social ne me sert plus à rien, mais je ne peux pas supprimer mon compte sans bloquer Messenger, et il reste quelques personnes à qui je peux parler uniquement via Messenger (je pourrai les forcer à changer pour Télégram ou autre cela dit ^^).

Après, un réseau social étant une drogue, pour s’aider à ne plus y mettre les pieds, il y a un moyen simple: empêcher son PC d’y accéder. Pour cela, il suffit de modifier son fichier /etc/hosts (C:\Windows\System32\drivers\etc\hosts côté Windows) et d’y ajouter:

127.0.0.1 facebook.com
127.0.0.1 www.facebook.com

Bon débaras, salut !

Conclusion

Se débarrasser de ses dépendances
Se débarrasser de ses dépendances

Le but de cet article était de voir comment réduire sa dépendance aux réseaux sociaux, le but n’était pas non plus de les quitter complètement. En effet, si on maitrîse son usage, ce n’est pas forcément un souci en soi. Personnellement, j’utilise notamment Twitter pour suivre pas mal de choses au niveau Technologique et Jeux vidéos, le but n’est pas non plus de se couper du monde.

Il ne me reste plus qu’à convertir les dernières personnes à qui je parle sur Messenger pour fermer mon compte Facebook et être totalement débarrassé. Concernant Twitter, je supprime encore quelques flux de temps à autre, je suis sur la bonne voie :)

Et vous, considérez-vous les réseaux sociaux comme une drogue ? Combien de temps y passez-vous par jour/semaine ? Avez-vous également des astuces pour réduire le temps que vous y passer ?

Commentaires




Ailleurs sur le Web


Les trackers publicitaires ont-ils vraiment été supprimés du site de «Libé» pour les abonnés ? - Libération

Mon dieu ... Mensonges et mauvaise foi, le quotidien de Libération ?? Ils essaient de faire la distinction entre trackers (publicitaires) et trackers (d'analyse) ... Il faut arrêter le mensonge et avouer qu'on laisse des trackers, mais ne pas essaye…

via Shaarli le 15 novembre 2019

Trackers first-party

Un excellent article. J'ai suivi le sujet via son compte Twitter, ici on a un résumé propre et clair.

via Shaarli le 15 novembre 2019

L’intelligence artificielle, le grand malentendu

« On a commencé à fantasmer sur le mot, constate Luc Julia, sur l’idée qu’on pourrait créer quelque chose proche de nous qui nous remplacerait, voire nous contrôler. Alors que c’est l’inverse : c’est nous qui contrôlons l’IA ! Cette IA dont on parle à lon…

via Shaarli le 13 novembre 2019

Généré avec openring